Chapitre 9 : Enfant.

Le village se rapproche au fur et à meusure de mes pas. Le choc se lit encore sur mon visage. Ça ne passera pas. Ça ne passera jamais. Ça ne passe pas un truc comme ça.

Le pistolet frappe contre ma cuisse. Celui qui va servir à tuer Baptiste. Mais maintenant lui loger une balle dans la tête est la chose que je desire le plus au monde. Sur l'Arcadia, je me suis un peu entrainer au tir mais il faudra que je sois proche de lui pour le tuer. J'ai une semaine pour le tuer et une raison. A croire que je n'étais pas la seule a faire des cachoteries.

Je rentre dans la hutte d'Amina, pose le pichet. Et je repond aussi a ce qu'elle me dit par " hum ". Je comprends mieux sa famille maintenant. Il n'y a plus aucun bruit a par celui de nos mastication. Le repas se finit en silence avec des fruits. Je me leve et adresse des remerciment a la famille d'Amina qui me repond par un " Hum " compatissant.

Je reviens a ma hutte, j'ai envie de dormir. Mais en voyant ma hutte complètement vide, je me dis que je ferai mieux de trouver un lit ou un hamac chez une autre personne assez gentille pour me le prêter. Mais ma fatigue est telle que je n'y tiens pu et m'effondre par terre. A peine ai-je fermé les yeux que je m'endort.

Je suis sur une plaque. Une plaque qui est sur un grand poton. Un poton fin et qui s'enfonce dans un vide. Je ne vois pas jusqu'où va le vide. C'est un vide sans fond. Et il y a deux rives a ma gauche et a ma droite. Sur la rive de gauche se trouve Baptiste, mais il a l'air un peu plus vieux, plus eprouvé. Sur la rive de droite, il y a Gus, qui est comme la dernière fois que je l'ai vu. Il est plus beau et plus musclé que dans mon souvenir. Peut-être qu'avant je n'y faisais pas attention car je croyais avoir le temps, et que l'on me l'enlèverais jamais. J'avais tort.

Exactement en même temps, Baptiste et Gus lance une corde qui m'attrape chacune un de mes poignets. Et chacun de leur côté ils tirent sur leurs cordes. Je suis etendu et la plateforme vacile. Je resens une forte douleur dans ma poitrine. Je leur crie d'arrêter, mais tout deux continuent a tirer. Ils veulent m'ecarteler ma parole ! Mais soudain ils disparaissent tout les deux. Je regarde autour de moi quand un énorme tremblement de terre retenti. Ma fragile plateforme bouge de plus en plus et menace de me faire tomber. Soudain une enormisse silhouette sort du gouffre et se dresse devant moi. Son visage m'apparaît. C'est le capitaine de l'Oceanus. Le capitaine Berg. Je n'ai jamais entnedu son nom mais il me vient tout de suite à l'esprit. Il est un million de fois plus grand que moi. Il lève sa gigantesque main et accompagné d'un rire diabolique l'abat violement sur moi.

Je me reveille en sueur. Je suis dans ma hutte. Il fait encore nuit. Et mes lames a mes bracelets sont sortis. Je pourrais me faire mal alors je les enlève et les poses à côté de moi. Je me rallonge et réessaye de me rendormir en esperant ne pas faire de cauchemars. Et je me rerendors.

Mes rêves se decoupent en fragment de quelques secondes où se sont soit que un son soit son et image. Du feu. Que du feu des villages sont en feu. Et au milieu de ce feu le drapeau espagnol flotte. Ensuite noir. J'entends Gus crier mon nom. Ensuite je m'entends crier le sien. Puis je vois Baptiste, il a une meche de cheuveux devant un ½il. Et il assiste au feu dans les villages sans rien faire. Je m'entends lui crier de fairequelque chose, puis il se retourne et braque un pistolet vers moi. Noir. Puis je vois Gus. Qui se fais tuer par le capitaine Berg. Et j'assiste impuissante a ceci.

C'en est trop pour moi et je me force a me réveiller. Le soleil passe a travers les trous dans ma hutte. Je me suis réveillée a temps car Amina debarque en criant :

-Debout !

-Je suis déjà réveiller.

-Mais pas debout encore.

Je me lève et Amian m'entraîne tout de suite hors de la hutte. Beaucoup de gens sortent aussi et se dirigent vers un endroit. C'est une sorte de temple blanc avec des marches devant. Et en haut des marches et devant le temple se trouve une sorte de table cilyndrique. La table est rouge et du liquide rouge séché s'ecoule jusqu'en bas des marches. On se trouve au milieu de la foule qui a l'air heureuse. La plupart des gens semblent être heureux d'être là. En fait pas la plupart. Tous. Je demande à Amina :

-Que se passe-t-il ?

-C'est le Méhéd.

-Et c'est quoi ?

-Un sacrifice a Dieu. On tue 3 personnes de la tribut - qui ne sont pas au courant bien sûr c'est plis marrant - sur l'autel que tu vois là-bas et apres on se partage leurs entrailles et on les manges.

Elle a dit ça comme si c'était normal. Comme si on faisais tous ça. Je recule terrorisé. Ce sont bien des cannibales. Et je me suis retrouvé dans leur village. Je dois sortir. Et vite. Je cours. Je vais dans la jungle. Je trebuche sur toutes les olantes qui se dressent sur mon chemin mais je n'en n'ai rien a faire. Je sens mes habits se déchirer, mais je n'en n'ai rien n'à faire. Je dois m'éloigner. J'irai sur la plage. De là je trouverai Baptiste et lui logerai une balle dans la tête. A l'occasion je tirerais bien aussi sur Albator. Mais apres je me ferai descendre par un de ses hommes. A moins que Batillat ne me protège. Je ne crois Pas qu'il protège une meurtrière.

Je continue de courir dans la forêt. Un gros paquet de lianes se dressent devant moi. Pourquoi je n'ai pas mes bracelets ! Stupide ! Je ne peux retourner au village des cannibales et je ne veux pas non plus tomber sur un autre. Je m'affale par terre et me remémore le plan.

-Je dois tuer quelqu'un pour une autre personne. Je vais tuer ce quelqu'un et après tuer cet autre personne. Ensuite je me ferai descendre.

Je souris quand mon plan nul mais qui va marcher. Autant être positive. Je suis plus déterminée que jamais a tuer Baptiste. Ca doit être ma priorité numéro 1. Celle numéro 2 c'est Albator.

Mais si je ne me fais pas descendre, je vais devenir quoi ? Je vais monter un elevage de mouton avec Batillat ? Certainement que non. Je ne me vois pas d'avenir hormis la mort.

Eh bien autant qu'elle arrive vite ! Je me relève et me remets en marche vers là où je pense que c'est la direction à suivre pour aller à la mer. Et je marche, je marche. Sous le soleil tapant dur et sans eau. Avec pour seul et jnique compagnon mon pistolet. Que je ne dois pas user la balle pour n'importe quoi. Je la garde pour tuer Baptiste. Je marche. Je dois tuer Baptiste. Je marche sous le soleil.

Et grâce à ce raisonnement, j'arrive en fin de journée, exténuée mais fière de mon parcours. Je me couche sous un arbre et comme je sais que je ne pourrais pas dormir, j'essaye de penser a des choses agréables pour me reposer. Alors je pense à Gus. Mon meilleur ami. Et mon seul et unique ami. ( bon apres il y a eu Batillat - Baptiste ne compte pas - )

Il etait beau. Et il avait de quoi avoir d'autres amis ( amies ). Mais il est resté avec moi. Il me nourrissait, me protéger de tout ce qu'il pouvait. L'homme idéal. Il etait mature quand il le falait et il savait rigoler quand il le falait. Il etait grand, pas maigre, pas gros et il sentait bon le pain tout le temps. Je m'attarde sur son image et malgré mes retitions m'endort.

Quand je me reveille, le soleil est haut dans le ciel. J'ai dormi plus longtemps que j'aurai dû. Je me leve. J'ai encore mon pistolet. Allez. Je pars en petite trotte dans la direction que je me suis imposé. Tuer Baptiste est ma priorité.

J'arrive a la plage au coucher du soleil. Je reste dans la jungle pour observer. Baptiste est là. Seul. Sa vue me cause un choc. Il a un ½il crever. Et dont un léger filet de sang s'écoule sur son visage. Il a du se prendre un sacré coup. Je decide de jouer la gentille perturber par le cannibalisme. Je vérifie que le pistolet est bien caché puis je cours hors de la forêt en criant. Baptiste se retourne, et son visage s'illumine en me voyant.

Je cours vers lui et me jette dans ses bras. Il me sert fort en me chuchotant :

-Tout vas bien. Je suis là maintenant

-C'est des malades, dis-je, ils se mangent entre eux et ils trouvent ça normal.

Baptiste ne dit rien, mais il doit le savoir.

-Il t'es arrivé quoi a ton ½il, demandai-je en lui effleurant la blessure.

-Lors du seul abordage qu'on a fait durant que tu es partie. Un type m'a trouvé trop beau.

Il rigole doucement. Mais ce n'est pas fini. Je dois savoir le maximum de chose avant de mourir.

-Et Albator, dis-je.

-Il se fait vieux même si ça ne se voit pas. Alors je crois qu'il veut que je lui succède.

-Tu ne vas pas accepter quand même ?

-Non je ne veux pas devenir Albator. Viens on retourne sur le bateau où tu raconteras ce que tu as vu en detail. D'accord ? Et je te promais que ça ne se reproduira plus jamais.

Il se penche vers moi et m'embrasse. Il y vas doucement, de crainte que je le repousse sans doute. Mais je ne peux pas. Pas le dernier baiser. Au bout de 2 minutes, nous nous detachons l'un de l'autre. Baptiste se dirige vers l'Arcadia, qui est amarré plus loin. Je ne le suis pas. Je sors le pistolet. Et quand Baptiste se retourne pour voir si je le suis je pointe le pistolet vers lui.

Il paraît surpris, mais sans plus. Nous nous regardons en chien de faïence. Le coucher de soleil ajoute un côté dramatique a la scène.

-Pourquoi ? me dit-il.

-Je suis désolée.

En fait Dani avait raison. Nous sommes des enfants. Reconverti en soldats tueurs. Et forcé de jouer les adultes.

Je suis une enfant. Qui ne comprendra jamais rien a la vie.

Je caresse la gachette du pistolet.

La détonation annonce le coup. Baptiste blemit et crie. Mais je n'entends rien.

Je ferme les yeux et me dit que j'ai bien fait de ne pas appuyer.

Et puis, il falait s'y attendre, de la part du plus grand pirate.

Via Skyrock iPhone

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.76.247) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Lfai

    18/07/2016

    Coucou :)

    J'espère que tu vas bien :)

    Deux nouveaux articles sur Rocky Carroll & Brian Dietzen sont en ligne.

    Je te souhaite une très bonne journée.
    A bientôt

    Lexi

  • Lfai

    17/07/2016

    Coucou :)

    J'espère que tu vas bien.
    Deux nouveaux articles sur le livre Les cendres froides & sur la série NCIS sont en ligne.

    Je te souhaite une très bonne journée.
    A bientôt

    Lexi

  • LuffyLove248

    16/07/2016

    Euh dsl c'est moi qui ait posté le AHHH je l'ai posté en mode anonyme sans faire exprès XD

  • Visiteur

    16/07/2016

    Ah....

Report abuse